C.S
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire du Clan

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Histoire du Clan   Mar 9 Juil - 14:30

Prologue

Cette histoire commence juste après le départ des Mugiwaras de l’île des hommes-poissons.
Lilith, sirène-requin et sœur de Madame Shirley et Arlong, impressionnée par Monkey D Luffy, décide à son tour de prendre la mer et de former son propre équipage pirate. En l’honneur des Mugiwaras, elle commence son voyage à East Blue.

Elle a réussi à réunir plusieurs membres puissants : Hydra D Méphis, le stratège ; Devil Luffy, le cuisinier ; Ippopopol, l’épéiste ; Gohangoku, le musicien ; Ad, l’archéologue ; Blood Belphegor, le charpentier et Doctor Sama, le médecin.

Nous reprenons l’aventure au moment où ils arrivent à la moitié de Grand Line …



Chapitre 1

L’équipage de Lilith atteignait enfin la moitié de Grand Line. Ils arrivaient enfin à destination : l’île de la destruction. C’était le repaire de l’équipage des destructeurs, équipage qui détruisait tout et tuait quiconque se mettait en travers de leur chemin. Lilith en avait marre de leur comportement, c’est pourquoi ils se décidèrent à aller en terre ennemie afin de les affronter. L’île se composait ainsi : le manoir, QG de l’équipage, était au fond d’un immense jardin. Le tout était en haut d’une montagne, à accès unique.

Méphis comprit donc dès le départ qu’il serait impossible de prendre leurs adversaires par surprise. Il était même déjà certain que ses ennemis avaient déjà détecté leur présence.
Il élabora donc sa stratégie, aussi simple soit-elle, pour vaincre. L’équipage des destructeurs comptant autant de membres qu’eux, il faudra donc réussir à les séparer et à les affronter un par un. Il décida qui allait affronter qui, et à quel endroit.

Peu de temps après, et avec aucun effort fourni, chacun était en train de combattre son adversaire à l’endroit désigné. Ils avaient été attendus et l’équipage de Lilith n’avait eu qu’à laisser un membre en arrière à chaque fois pour pouvoir continuer.

Lilith arriva donc au château, où elle engagea son combat contre le chef des Destructeurs : Gargo Rockyo.



Chapitre 2

Grâce aux compétences techniques de Blood Belphegor, Lilith avait sur sa bulle un petit réacteur afin d’avancer plus vite. Elle l’utilisa de suite afin de foncer sur Rockyo. Elle lui donna un coup d’une force surpuissante, grâce à la force immense des hommes-poissons. N’importe quel homme serait à terre, mais Rockyo était toujours debout, ricanant :

- MWAHAHAHAHA ! Tu croyais m’avoir aussi facilement ? Tu es vraiment pathétique !

Rockyo possédait le fruit Rock Rock, qui lui permettait de rendre son corps aussi dur que la plus résistante des pierres. Ainsi, même avec son immense force, Lilith ne pouvait pas briser son corps. Le combat s’annonçait d’autant plus difficile qu’elle ne pouvait se déplacer à sa guise. Rockyo enchaînait les coups : coup de pied latéral, uppercut, saut puis attaque aérienne. Bien entendu, à chaque coup, il utilisait son pouvoir afin d’être plus fort. Malgré son extraordinaire résistance, Lilith fatiguait et souffrait. Le combat semblait proche de sa fin. Alors, dans un dernier coup, Lilith utilisa son petit réacteur pour tourner sur place et elle utilisa sa queue pour donner un coup rotatif surpuissant. Rockyo s’effondra sous le coup.

- Impossible ! , hurla t-il, Personne ne peut me blesser !  Comment as-tu fait ?

- C’est vrai, tu es solide comme le roc, mais tu as aussi ses faiblesses ! Méphis m’avait prévenu. L’eau est un atout majeur contre la pierre, d’autant plus qu’en tant qu’utilisateur de fruit du démon, cela augmente ses effets.

- Mais jamais tu ne m’as mouillé !

- Ceci est faux, en tant que sirène, je suis toujours trempée, même si ce n’est que faiblement. Ainsi, à chaque coup que tu as porté, tu t’es mouillé, et lors de ma dernière attaque, j’ai utilisé le reste de l’eau qu’il me restait. Maintenant tu es vaincu, rends-toi !

- Jamais, tu m’entends, jamais !!!! Mon équipage vaincra le tien et tout sera fini pour vous !

- J’ai confiance en mon équipage, et je sais qu’ils ont déjà vaincu. Maintenant, je vais te laisser, et j’espère ne plus jamais avoir à te revoir.

Et sur ce, Lilith partit, laissant Rockyo agonisant au sol.


Chapitre 3

Quatre combats se déroulaient dans le jardin : celui de Sama, d’Ad, d’Ippopopol et de Devil Luffy.

Sama combattait un expert du combat à mains nues. Son adversaire et lui avaient déjà échangé plusieurs coups, lorsque celui-ci sortit une dague. Il se rua vers Sama, qui prit son mal en peine et tenta d’échapper à ses coups plus vifs les uns que les autres. Malheureusement, il se fit entailler le bras gauche. Plusieurs minutes après, en plein combat, Sama s’effondra.

- Que m’as-tu fait ? , lui demanda t-il.

- Tu aimes ma dague empoisonnée ? Je te l’accorde, le poison met un peu de temps avant d’agir, mais sa puissance compense amplement ce petit contretemps.

- Empoisonné !

- Il ne te reste plus beaucoup de temps maintenant, je vais m’amuser avec toi !

Et son adversaire le souleva et commença à le frapper brutalement. Après quelques dizaines de coups, il commença à faiblir, puis tomba à genoux.

- Toi ! Comment as-tu pu ….

- Tu n’étais pas au courant que je suis un utilisateur de fruit du démon ?

- Un utilisateur de fruit du démon !

- Oui, j’ai le fruit byoki byoki. Je soigne toutes sortes de maladies ou de poisons.

- Mais tu ne peux pas m’avoir injecté mon propre poison, j’y suis immunisé !

- Peut être, mais si mon fruit permet de guérir, il permet aussi de rendre malade ! Et devine quoi, il suffit que tu me touches pour que je transmette la maladie !

- Seulement de te toucher ?!

- Et oui, depuis le début, tu n’avais aucune chance, mais tu as bien combattu. Ah, avant que j’oublies, ne t’inquiète pas, ce n’est pas une maladie mortelle, tu survivras. Bien maintenant, allons voir où en sont les autres.



Chapitre 4

Ad combattait l’expert en arme à feu des Destructeurs. Le combat se déroulait de la même manière depuis le tout début : dès qu’une balle était tirée, Ad disparaissait comme par magie, était on ne sait où pendant quelques secondes et réapparaissait mystérieusement. Après de multiples répétitions de ce petit tour de passe-passe, l’adversaire d’Ad explosa : 

- T’as pas bientôt fini ton manège !!!!!

- Et bien, puisque tu me le demandes, je viens de le finir à l’instant.

- Enfin, je vais pouvoir en finir avec toi !

- Mais bien sûr.

Ad avait à peine fini sa phrase, qu’une nouvelle balle arrivait sur lui. Il décida de ne pas bouger. Quelques secondes avant que la  balle ne l’atteigne, il pencha sa tête et le tir fut manqué. Ad regarda avec un grand sourire son adversaire, ce qui l’énerva de plus belle.

- Un utilisateur du Haki des couleurs ! Je vais te tuer !!!!!

Une rafale de tirs fusa sur Ad, qui évita chaque balle une à une de la même manière que la précédente.

- Tu crois pouvoir esquiver indéfiniment ? Une balle se déplace très vite, tu sais. Tellement que plus je vais m’approcher de toi, et moins tu vas réussir à les esquiver. J’ai hâte de voir jusqu’à quand tu vas bien pouvoir les esquiver.

Ad regarda son adversaire avec un regard horrifié.

- MWAHAHAHAHA, tu croyais que je ne savais pas comment t’abattre ? Ne me fais pas rire !

Et son adversaire tira balle après balle tout en se rapprochant d’Ad, qui peinait de plus en plus. Puis, une fois que son adversaire fut assez proche, Ad lui fit un grand sourire.

- Je vais effacer ce petit sourire de ta-aaaaaaaaaaaaaaaaah!

Et le sol s’effondra sous ses pieds. Un trou d’une vingtaine de mètres apparût soudainement et pris sa proie au dépourvue, qui était désormais piégée pour plusieurs heures.

- Comment as-tu fait cela ?

- J’ai mangé le fruit Hakkutsu Hakkutsu. Je fouille très vite.

- Tu fouilles ?

- En gros, je détecte facilement les trésors et je creuse très vite.

- Donc quand tu disparaissais ….

- Je creusais sous nous en attendant que le trou soit prêt pour que tu tombes dedans. Bien entendu, les parois sont très lisses, tu n’en sortiras pas facilement. Et à cette distance, j’esquiverai tous tes coups.

Et sur ce, Ad partit rejoindre les autres.


Chapitre 5


Ippopopol ne possédait aucun fruit du démon. Heureusement pour lui, c’était un maître épéiste. Il se battait donc contre l’épéiste des Destructeurs, un samouraï. Les chocs étaient violents, d’une rare puissance. Ippopopol fonça sur son ennemi, qui para son attaque efficacement. Puis celui-ci riposta en tentant de donner un violent coup de pied à Ippopopol, qui se baissa et du bras gauche, tenta de séparer la tête du reste du corps de son adversaire. Mais il se baissa et esquiva l’attaque.

Alors, l’ennemi fonça et planta le pommeau de son sabre en plein milieu du ventre d’Ippopopol. Lorsque tous deux se relevèrent, il lui dit :

- Tu es un brave et puissant adversaire, toi qui manies ces deux lames, mais tu n’es pas assez rapide pour me vaincre. La seconde épée t’entrave plus qu’autre chose contre moi.

- Je sais, j’avais remarqué, mais je voulais quand même tenter ma chance.

- Il ne te reste plus qu’à t’avouer vaincu. Je suppose que tu manies les deux lames uniquement car ton second bras te rend faible avec une seule. Alors abandonne, et je t’achèverais rapidement !

- Premièrement, tu parles beaucoup trop. Et deuxièmement, tu supposes très mal : je manies deux lames uniquement car je n’ai plus rien à apprendre avec une seule.

- Ah, j’ai cru un instant ne pas avoir d’adversaire à ma hauteur, tu me rassures.

- Tu vas maintenant goûter à ma véritable puissance.

- Allez viens ! Donne tout ce que tu as !

- En tout cas, j’aurais été heureux d’affronter un adversaire tel que toi.

- Je t’en remercie, moi aussi je suis heureux de t’affronter, mais le duel est loin d’être terminé.

- Ou pas.

Et Ippopopol s’élança à nouveau sur son adversaire. Mais cette fois, il était beaucoup plus rapide. Son adversaire eut du mal à parer, tellement il fut surpris par la vitesse d’Ippopopol, qui enchaîna d’un coup dans le rein droit avec le plat de la lame.

Le samouraï, s’agenouilla sous le choc, et laissa tomber sa lame. Ippopopol la ramassa et lui dit :

- Tu as été un valeureux adversaire, et tu possèdes une lame extraordinaire. J’espère que l’on pourra s’affronter à nouveau.

- Moi aussi.

Et Ippopopol partit en direction de ses camarades.


Chapitre 6

Devil Luffy, dernier combattant dans le jardin, combattait un utilisateur de fruit du démon. C’était un logia assez particulier : le fruit Mimizu Mimizu. Il pouvait dissoudre son corps en une multitude de vers de terre. Bien entendu, chacun étant une partie de lui-même, il contrôlait chacun d’eux.

Devil Luffy peinait. Les vers étaient rapides, et esquiver chacune de leurs attaques relevait du miracle. Son adversaire lui dit alors :

- Tu croyais pouvoir me vaincre, Devil Luffy, l’utilisateur du fruit Doubutsu Doubutsu ?

- Ainsi tu étais au courant.

- Et oui, je sais que tu peux contrôler tous les animaux. Mais je sais aussi que tu ne peux en contrôler qu’un seul à la fois. Ce qui est bête pour toi, c’est que j’ai un contrôle total sur ces vers et que tu ne peux en prendre le contrôle !

- Je l’avais remarqué.

- Tu es fini !

C’est alors qu’une poule passa dans le coin. Devil Luffy saisi tout de suite cette opportunité et prit le contrôle de la poule.

- MWAHAHAHA, tu crois me vaincre avec une poule juste parce qu’elle mange les vers ? Tu es pathétique, tu ne vas rien pouvoir en tirer.

- On va voir.

Et les vers foncèrent sur la poule, qui se retrouva vite encerclée. Alors que les vers se ruèrent ensemble et que tout sembla perdu, la poule fit quelque chose d’extraordinaire : elle s’envola !

Elle s’envola et redescendit en piqué ! Plusieurs vers furent écrasés sous l’impact, et d’autres furent gobés par la poule à la volée.

L’adversaire de Devil Luffy se reconstitua, les vers morts correspondaient à ses cheveux. S’il continuait le combat, il était certain de ne plus pouvoir se reconstituer après une autre attaque de ce genre.

- Tu as perdu, rends-toi ! , lui dit Devil Luffy. Ma poule a vaincu tes vers !

- C’est impossible !!!!!!

Alors, Devil Luffy fut pris au dépourvu, son adversaire fonça sur lui et tenta de lui asséner un coup fatal. Ippopopol arriva juste à temps, utilisa le Haki de l’armement et frappa du plat de la lame la nuque du dernier ennemi présent dans le jardin.

Il s’effondra, et les combats furent tous remportés dans le jardin. C’est à ce moment que Lilith arriva, triomphante. Chacun d'eux ayant gagné son combat, ils prirent la direction du bateau, afin de retrouver leurs derniers camarades.



Chapitre 7

Sur l’accès unique menant au jardin combattaient Gohangoku et Blood Belphegor.

Gohangoku  était face un utilisateur de fruit du démon de type Zoan. C’était le fruit Uma Uma. Son adversaire était capable de se transformer en cheval. Mais il préférait la deuxième forme de son fruit, mi-homme, mi-cheval, le centaure. Il maniait la lance, aussi bien à distance qu’au corps à corps.

Gohangoku quant à lui utilisait la musique pour hypnotiser ses ennemis. Mais il allait avoir beaucoup de mal ici. Son adversaire était très rapide et très mouvant. Il n’avait pas le temps de se poser et de commencer à jouer.

- Tu crois vraiment que tu vas gagner contre moi ? , lui dit son adversaire.
- Jamais je ne te laisserais m’avoir.

Et il chargea à nouveau. Gohangoku, pris de court, esquiva de justesse et manqua de se faire embrocher. C’est alors qu’il eut un éclair de génie. Il se releva et dit à son adversaire :

- Tu as gagné, j’ai perdu. Je n’ai aucune chance face à toi. Je m’avoue vaincu. Achève-moi !

- MWAHAHAHAHA, tu as enfin compris. Ne bouge pas que je t’embroche !

- Je n’ai absolument aucune intention de bouger.

Et le centaure charge de plus belle. Un instant avant le moment supposé de l’attaque, Gohangoku esquiva et grimpa sur le dos de son ennemi.

- Descend immédiatement d’où tu es !!!! Tu m’entends ? , hurla-t-il.

- Les chevaux portent les hommes, non ? Alors c’est très bien ainsi.

- Descend tout de suite sinon ….

- Sinon rien. Voyons voir si la musique calme les animaux.

Gohangoku sortit une flûte et commença à jouer un air très calme. Plus il jouait, plus le centaure devenait calme et lui obéissait. Alors, en achevant sa musique, il ordonna à son adversaire de foncer sur la paroi rocheuse. Ce qu’il fit en se hâtant. Et il s’assomma, offrant la victoire à Gohangoku.


Chapitre 8

L’adversaire de Belphegor maniait une faux. Ce qui empêchait tout contact à moins de cinq mètres. Mais Belphegor s’en moquait. En tant qu’utilisateur du fruit Ki Ki, il pouvait faire pousser du bois n’importe où. Ce qui le rendait plus efficace en combat à distance qu’en combat rapproché. 

Depuis le début du combat, Belphegor tentait par tous les moyens d’envahir son adversaire sous un monticule de bois. Mais celui-ci tranchait absolument tout avec sa faux. 
Belphegor passa aux choses sérieuses : il encercla son ennemi avec du bois, et fit en sorte que la pointe de chaque morceau se dirige vers son ennemi, qui lui, fit une rotation sur lui-même et trancha toute tentative de réussite de l’attaque.

- Tu ne peux me vaincre, utilisateur de fruit du démon. Peu importe où et en quelle quantité tu feras pousser du bois, je n’aurais qu’à tout couper et ce sera fini.

- Permet moi d’en douter. Tu a bientôt perdu.

- Ainsi donc tu m’analysais ? Soit. Alors montre moi ce que tu sais faire.

- Avec plaisir.

A peine eut-il prononcé ces mots que Belphegor fit pousser du bois juste en dessous de l’endroit où se trouvait son ennemi. Celui-ci n’eut d’autre choix que de sauter pour esquiver. Alors, du bois arriva de chaque côté et il esquiva de plus belle en s’agrippant puis en sautant une nouvelle fois. Ce manège fut répété plusieurs fois, jusqu’à ce que Belphegor fasse pousser un toit de bois. Son adversaire, complètement surpris, se prit le toit en plein sur la tête. Il fut sonné et retomba immédiatement.

Belphegor, afin d’être sûr de gagner son combat, fit disparaître tout ce qu’il avait pu au préalable pousser et son adversaire s’écrasa. Afin d’être débarrassé de lui, il créa une forêt entre eux. Une forêt avec des arbres sans feuilles, qui fut de suite détruite. 

Belphegor n’en revenait pas, après un tel choc, personne n’aurait pu se relever, ni même détruire aussi facilement cette forêt ! Alors, une fois que la fumée se dissipa, Belphegor vit Ippopopol ranger son sabre et le reste de ses camarades arriver. Il souffla de soulagement, puis tous ensemble, allèrent chercher le dernier membre de l’équipage : Méphis.


Chapitre 9

Lorsqu’ils arrivèrent, le combat de Méphis n’avait pas évolué : il était toujours en train d’éviter les bombes que son adversaire, utilisateur du fruit Boom Boom, lui envoyait. Devil Luffy lui dit :

- T’as pas bientôt fini de t’amuser, la Marine sera là d’une seconde à l’autre !

Méphis se tourna, regarda Lilith puis Devil Luffy, et tous trois éclatèrent de rire. Son ennemi dit alors :

- Il ne s’amuse pas, je suis juste trop fort pour lui.

- Non, ils ont raison, je m’amuse, j’aurais déjà pu achever ce combat il y a longtemps tu sais.

- Je ne te crois pas une seconde !

Alors, il envoya de multiples bombes sur Méphis, qui n’avait plus aucune échappatoire. Tout explosa et un immense nuage de fumée se créa.

- MWAHAHAHAHA, j’ai gagné !

- Oh le con, dit Devil Luffy.

Alors, tout en dissipant la fumée, un dragon s’envola. Et il dit :

- Comme si ces petites bombes pouvaient me tuer, c’est pathétique …

Tout le monde sauf Lilith et Devil Luffy eut le souffle coupé. Presque personne ne savait que Méphis possédait un fruit du démon, et encore moins le fruit Ryuu Ryuu.

Alors, Méphis reprit forme humaine, à un détail près : son corps était recouvert d’une armure d’écailles : il était passé en deuxième forme. Il s’élança, bien plus rapidement qu’avant, sur son adversaire.

Celui-ci utilisa le Haki des couleurs et esquiva puis s’apprêta à frapper Méphis dans le dos. La queue de Méphis sortit de nulle part et contra son adversaire. Puis elle disparut. Méphis déploya ses ailes, et retourna d’où il venait. Puis ses ailes disparurent aussi mystérieusement que lorsqu’elles s’étaient déployées.

- Comment as-tu fait cela ? , lui demanda son adversaire.

- Je maîtrise parfaitement mon fruit, je peux me transformer partiellement à volonté. C’est tout. Maintenant, finissons en.

Méphis prit son épée, et fonça sur son ennemi. Il trancha dans le vide, son adversaire ayant esquivé de justesse son coup une fois encore grâce au Haki des couleurs.

Méphis rangea son épée, reprit forme humaine et partit vers ses camarades.

- Le combat n’est pas fini ! Reviens ici !, lui cria son adversaire.

- Oh que si c'est fini, répondit Méphis. Switch On !

Et l’ennemi fut électrocuté. L’épée de Méphis électrocutait tout ce qui se trouvait à proximité d’elle lorsqu’elle était utilisée. Lorsqu’il arriva vers ses camarades, il fut étonné de voir une poule sur Devil Luffy. Celui-ci lui expliqua qu’elle lui avait parmi de gagner son combat.

- Donc tu as fait voler cette poule ?  lui demanda Méphis.

- Oui, je te montre si tu veux.

Et la poule s’envola. Méphis cracha alors du feu sur la poule, la carbonisant.

Il dit alors :

- Pas d’animaux sur le navire. Maintenant, qui veux du poulet ?

- Ma-ma poule, qu’as-tu fait ?

Et tous rirent en retournant au bateau.



Chapitre 10

Lorsqu’ils arrivèrent au navire, ils virent la marine arriver. Deux dizaines de navires de guerre approchaient. Une dizaine se précipita à la poursuite de l’équipage de Lilith tandis que les autres allaient emprisonner les Destructeurs.

Méphis leur dit :

- Partez devant, je m’en charge.

Il se transforma en dragon, puis s’envola vers les navires de la Marine. Il se posa sur le navire au centre, et reprit forme humaine. Trois secondes plus tard, il reprit sa forme de dragon et rejoignit ses camarades. Ippopopol lui demanda :

- Qu’as-tu fait ? Il n’y a eu aucune explosion et pourtant nous ne sommes plus poursuivis.

- Ah ça ? Je me suis posé, j’ai utilisé le Haki des rois et j’ai assommé tous les soldats de la Marine. Bien entendu les vices-amiraux ne sont pas assommés, mais ils ne peuvent risquer la vie de leurs troupes en nous poursuivant.

Ils furent étonnés de la révélation de Méphis : non seulement il avait le fruit Ryuu Ryuu, mais en plus il possédait et maîtrisait le Haki des Rois. C'est ainsi qu'ils purent s'échapper et reprendre leur route.



Epilogue

L’équipage des Destructeurs est enfermé et n’est plus une source de problème. L’équipage de Lilith, quant à lui, à traverser Red Line pour arriver dans le Shin Sekai et poursuivent toujours les Mugiwaras ….
Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire du Clan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Claymore survivor :: Aqua Steel :: Histoire du Clan-
Sauter vers: